– Presse –

Forum Opera, Yannick Boussaert, avril 2019

Marie-Laure Garnier : une artiste à découvrir

“Hier encore à l’affiche d’Ariane et Barbe-Bleue au Capitole de Toulouse, l’an passé Walkyrie sur cette même scène, hypnotisante samedi soir dans des mélodies de Claude Debussy, quelques distinctions lyriques (révélation ADAMI en 2013)… Marie-Laure Garnier continue de faire parler d’elle. Il faut dire que sa voix et sa présence scénique évoque celles de Jessye Norman.”

> Voir l’article de presse

Blog.culture31.com, Hubert Stoecklin, 10 septembre 2018  

“Chacun est très habité par la beauté de la partition et donne à la cantatrice tout le matériel nécessaire à son envol vocal. La voix de Marie-Laure Garnier a pris en un an (nous l’avions découverte ici l’an dernier) une ampleur phénoménale.”

> Voir l’article de presse

Resmusica, Catherine Scholler, 1er novembre 2017 

Concours Boulanger, Paris 2017
“Le prix de la mélodie a été décerné à la très élégante soprano Marie-Laure Garnier et à Célia Oneto Bensaid.”

> Voir l’article de presse

Classicagenda, Marc Portehaut, 12 septembre 2017

“Avant l’exécution des Trois esquisses symphoniques  pour orchestre, autrement dit La Mer de Claude Debussy, c’est une des œuvres majeures d’Ernest Chausson le Poème de l’Amour et de la Mer pour soprano et orchestre qui aura enflammé l’Abbatiale. C’est peu dire, en effet, que la soprano Marie-Laure Garnier a rempli son rôle: elle l’a sublimé par son engagement artistique et sa totale implication dans cette œuvre si belle mais si difficile : spectre vocal large, projection généreuse, un profil vocal à la Jessie Norman, Marie-Laure Garnier a tout pour donner à cette pièce ce qu’il faut d’intensité poétique et émotionnelle. Une interprétation très habitée.”

> Voir l’article de presse

Concertclassic, Stéphane Goldet, septembre 2017

“Comme ils sont rares ces jeunes chanteurs qui savent déjà, comme certains aînés, nous prendre par la main dès leur premier son, et nous faire sentir qu’ils ne nous lâcheront qu’une fois le silence après leur dernière note éteint !
[…]
L’auteur de ces lignes n’a qu’un seul regret : ne pas avoir pu entendre les Poèmes pour mi de Messiaen que cette belle chanteuse qui a un rayonnement, une manière d’habiter le corps, et un  sourire faisant penser à Jessye Norman, a offerts au public de Lagrasse le 6 septembre.”

> Voir l’article de presse

Forum Opera, Christophe Rizoud, 13 janvier 2014

Révélations Classiques ADAMI
“Ce jeudi 9 janvier au Théâtre des Bouffes-du-Nord, on a découvert une jeune chanteuse française qui avait jusqu’alors échappé à notre vigilance. En quelques numéros – et pas des moindres –, Marie-Laure Garnier a imposé une voix qui, par les temps qui courent, n’est plus si fréquente : un soprano lyrique, ample, nourri, égal, au volume suffisant et à l’aigu assuré.”

> Voir l’article de presse

Resmusica, Victoria Okada, 14 août 2013

“Cette jeune soprano guyanaise de 23 ans a tout pour être une diva sur les scènes les plus convoitées du monde : une voix puissante, un sens dramatique rare, une expression authentique, une présence scénique, et une magnifique capacité d’entrer dans la peau du personnage…”

> Voir l’article de presse